Entre Perpignan et Collioure dans les Pyrénées Orientales, chambres d’hôtes de charme dans une ancienne cave viticole, avec jardin et piscine, proche de la mer, des montagnes et de l’Espagne.

Banyuls sur Mer et ses environs

 

Certains sites séduisent immédiatement, le visiteur est conquis d’entrée (Collioure bla bla bla). En ce qui concerne Banyuls sur Mer, ses attraits sont plus discrets… il faut traquer le charme… et surtout parfois se faire aveugle et ignorer les « verrues » qui déparent le lieu. Les années soixante et soixante-dix ont beaucoup à se faire pardonner !

On peut se rendre dans ce petit bourg, le troisième en descendant la côte Vermeille, soit par la D914 (la corniche), soit par la D86 (route des crêtes ou des balcons). Les deux routes offrent de superbes panoramas mer-montagne-vignes, la D86 étant beaucoup moins empruntée car étroite et par endroit quelque peu vertigineuse (mais c’est agréable parfois de vivre dangereusement !).

L’entrée du village est enlaidie par des immeubles au mérite architectural plus que douteux. Mais il reste quand même à admirer la baie, la mer Méditerranée, et perchée sur une colline, la toute blanche chapelle de Notre Dame de la Salette qui n’est pas sans rappeler les églises des îles grecques.

Tout au long de la rue qui longe la plage on trouve des cafés et des restaurants et en arrivant à la petite marina, installés dans les anciens hangars à bateau, des boutiques d’art, d’artisanat et d’équipement marin. Il y a quelques belles maisons du XIXème devenues banques ou celliers. En bref, rien de surprenant, c’est plutôt agréable mais sans plus.

Banyuls sur mer mer et vignoble Banyuls sur mer marina Banyuls sur mer promenade et plage

C’est au cap d’Osna (cap Doune) qu’on découvre le cœur du vieux Banyuls. Dans cet ancien quartier de pêcheurs, les rues sont en escalier, les maisons sont fleuries en cascades de bougainvilliers et de bignones, les jardins sont des mouchoirs de poche mais tellement jolis et colorés et les chats se prélassent au soleil en admirant la vue sur la mer (j’anthropomorphise un peu !). C’est un endroit vraiment charmant qu’il faut savoir apprécier en faisant abstraction des autres constructions qui l’entourent.

Banyuls sur mer maison du Cap d'Osna Banyuls sur mer rue du Cap d'Osna Banyuls sur mer maison du Cap d'Osna Banyuls sur mer rue du Cap d'Osna Banyuls sur mer vue sur la mer du Cap d'Osna Banyuls sur mer rue du Cap d'Osna Banyuls sur mer rue du Cap d'Osna Banyuls sur mer rue du Cap d'Osna

 

Sur les hauteurs, le hameau du Puig del Mas (ancien oppidum romain) maintenant rattaché à la ville offre un lieu de balade très plaisant et de belles vues sur la mer et la montagne. Les anciennes maisons sont souvent recouvertes d’un vilain crépi et certaines sont à l’abandon mais avec un peu d’imagination on peut capturer l’essence de cet ancien lieu. A lire, le blog très touchant d’Albert Callis, plein d’anecdotes et de photos sur la ville et les environs proches.

Banyuls c’est bien sûr aussi le vin doux naturel AOC et on peut visiter les nombreuses caves encore en activité. C’est un vin doux mais puissant, aromatique et idéal avec le chocolat (miam !). Il se décline aussi en blanc, plus léger et moins connu et que personnellement j’aime beaucoup. Le deuxième weekend d‘octobre la ville célèbre la fête des vendanges avec marché du terroir, dégustation des vins du Banyuls et du Collioure, spectacles et fanfares, tout ceci culminant le dimanche en un grand pique-nique festif sur la plage (sardinade et saucisses catalanes comme il se doit !) suivi de l’arrivée des barques catalanes apportant la vendange.

Banyuls et ses environs offrent aussi aux visiteurs des lieux de visites intéressants. Le double site du Biodiversarium comprend le jardin méditerranéen du Mas de la Serre présentant plus de 300 espèces végétales et l’aquarium du laboratoire Arago, le plus ancien aquarium public de Méditerranée. Ces deux endroits sont résolument tournés vers la diffusion au grand public des recherches sur la biodiversité du pays catalan. Pour ceux qui préfèrent voir les espèces aquatiques dans leur milieu naturel (et qui nagent comme des poissons) la Réserve Marine s’étend sur 650 ha de mer… A vos palmes !

Dans la vallée de la Roume (en direction du col de Banyuls) se trouve l’ancienne métairie d’Aristide Maillol, l’enfant du pays, où il vécut à partir de 1910. Restaurée grâce à la fondation Dina Vierny, cette maison est maintenant ouverte au public et on peut voir dans le jardin le tombeau de Maillol sur lequel sis la statue ‘la Méditerranée’. Ce n’est pas vraiment un musée d’art (bien que des œuvres soient exposées), ce serait plus un musée de la création artistique. On pourra aussi voir un entretien avec Dina Vierny (la muse du sculpteur) filmée à la fin de sa vie… absolument fascinant.

Et pour les amateurs de randonnées, Banyuls offre un superbe terrain de jeux ! Point d’arrivée (et de départ bien sûr 😉 ) du célèbre GR10 et une des étapes sur le sentier du littoral, la ville propose aussi des circuits plus ou moins ardus comme le cami d’Anicet ou comme le chemin de la liberté jusqu’à Port Bou en Catalogne du sud (cliquer ici pour le plan en pdf). La randonnée des crêtes passe par le col de Banyuls et offre un magnifique panorama sur la mer mais aussi les deux versants de la chaîne séparant la France de l’Espagne. Pour les moins courageux et sportifs, il est possible d’accéder au col par la route des mas (et qui dit route dit voiture !), cahoteuse et serpentant en montant parmi des tous petits lopins de vignoble… Un vrai plaisir.

Voilà, presque tout (restons modeste) est écrit, décrit ou en lien. Bonne visite !
Banyuls sur mer Puig del Mas ferronnerie Banyuls sur mer notre dame de la Salette Banyuls sur mer

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *