Entre Perpignan et Collioure dans les Pyrénées Orientales, chambres d’hôtes de charme dans une ancienne cave viticole, avec jardin et piscine, proche de la mer, des montagnes et de l’Espagne.

Un circuit dans les Albères

Catalogne nord-Catalogne sud

 

Ce circuit longe la côte Vermeille jusqu’à Banyuls sur Mer pour ensuite nous emmener du côté espagnol (ou catalan sud !). Pour ceux qui ne souffrent pas de vertige, la D86 (route des balcons) offre les plus beaux panoramas sur la mer, la montagne et le vignoble (vous trouverez les indications sur mon blog ici . Pour les autres – et ne soyez pas déçus – la D914 (route de la corniche) est très jolie, le paysage étant resté bien préservé. Si vous choisissez cette option, vous pouvez vous arrêter au site de Paulilles, c’est un endroit vraiment charmant.

A Banyuls sur Mer (et un autre article… un autre… ici !), il suffit de suivre les panneaux « col de Banyuls » pour prendre la route des mas. La montagne, sauvage, se fait très présente mais l’homme a réussi à faire pousser la vigne dans des petits lopins escarpés. La route monte et serpente pour arriver enfin au col, témoin de la Retirada (exode en 1939 des républicains espagnols et catalans). Le panorama est extraordinaire, d’un côté la mer et la côte Vermeille, de l’autre une vue imprenable sur l’Alt Empordà et le versant sud des Albères (ou sierra de l’Albera). Vous continuez la route (et non, elle n’a pas de numéro !) et passez en Espagne pour atteindre en ¼ d’heure le petit village d’Espolla. Le paysage a changé, beaucoup plus aride, vous avez perdu la vigne, l’olivier règne (Espolla tient d’ailleurs une fête de l’olive tous les ans fin janvier, l’ambiance est très sympathique). Prenez ensuite la GI-602 en direction de Sant Climent Sescebes et ensuite Cantallops (le chant du loup). Dans le village, un panneau « castel de Requesens » vous indique le chemin à prendre. La route (je suis généreuse, il s’agit en fait d’une piste) monte parmi les châtaigniers, les pins et les chênes-lièges et on aperçoit le château. Je ne vais pas mentir, la piste est cahoteuse à souhait, étroite et par moment – un peu – vertigineuse (les beaux endroits parfois se méritent !). Il faut laisser la voiture à un croisement de pistes (il y a un panneau) et monter à pied jusqu’au château (environ ¼ d’heure de marche).
Vous trouverez les informations nécessaires à la visite ici . La vue vaut la peine.

Je pense que vous avez faim maintenant, très faim ! Et j’ai justement l’adresse pour vous. Vous n’avez qu’à reprendre la voiture et continuer la piste jusqu’au hameau de Requesens où vous trouverez La Cantina. Sous les arbres, de grandes tables communes et des grands bancs vous attendent. Il y a des chiens, des chats, des oiseaux qui chantent. C’est rustique au meilleur sens du mot. C’est ce qui ne se trouve plus que très – trop – rarement. Un endroit authentique. Le menu est simple mais les ingrédients de qualité et c’est copieux, très, très copieux ! Si vous êtes deux, choisissez en entrée une salade et un plat de charcuterie, puis chacun une différente viande grillée servie avec de l’aïoli (mon péché mignon c’est le lapin, curieusement ce n’est pas du tout sec).

Repus et heureux (si vous ne l’êtes pas, je veux savoir pourquoi !) vous reprenez la route pour redescendre sur Cantallops et ensuite La Jonquera où vous pouvez profiter des bas prix pour faire un stock d’alcools et de produits espagnols et/ou vous pouvez visiter le Musée Mémorial de l’Exil pour comprendre ce que fut la Retirada.

 

les Albères - Vignoble Collioure-Banyuls les Albères - Vue sur Collioure les Albères - Col de Banyuls les Albères - Château de Requesens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *